Hygiène dentaire : un expert décrypte le vrai du faux des méthodes naturelles

Une bonne hygiène dentaire est primordiale pour tout notre corps. C’est par notre bouche que passe tout ce que nous mangeons et c’est elle, la garante d’une bonne ingestion de notre alimentation.

Il apparait vite évident qu’un bon entretien de nos dents et gencives est primordial pour l’ensemble de notre santé. “Il n’y aura jamais mieux qu’une dent en bonne santé”, nous partage même notre partenaire du jour, un dentiste professionnel.

Et si nous avons fait appel à cet expert, c’est que depuis notre transition vers des méthodes d’hygiène plus naturelles, on en a croisé des astuces et recettes pour prendre soin de notre cavité buccale !

Mais qu’est-ce qui est vraiment bon à prendre là-dedans ? Comme d’habitude sur internet, les avis s’entremêlent, alors on a décidé de soumettre 5 alternatives au dentifrice et au brossage de dents classique à notre pro’.

On vous partage de suite ses avis pour mieux démêler le vrai du faux des méthodes naturelles pour notre hygiène dentaire…

La Frenchdoes.


1. LE CITRON POUR BLANCHIR LES DENTS

Attention, gros danger ! Et oui, on commence avec une idée tout à fait fausse et pourtant largement répandue, même sur des sites dédiés à la santé. Alors prudence…

Le citron est un acide qui attaque votre surface dentaire (ou émail) et va, d’une part, provoquer un déséquilibre du PH buccal et, d’autre part, rendre rugueuses vos dents, ce qui aidera les bactéries à s’agripper, littéralement !

L’important est que le PH de notre bouche soit équilibré, pour que l’émail ne soit pas rongée et devienne propice à la formation de bactéries. Il doit aussi être le plus lisse possible. Pour cela il faut polir nos dents pour favoriser l’élimination de la plaque. Ce n’est pas ce que fait le citron, qui les ronge !




2. ON PEUT TRÈS BIEN SE PASSER DE DENTIFRICE

Vrai ! Aussi surprenant que cela puisse paraitre, notre professionnel de la santé nous l’a confirmé !

Dans l’hygiène dentaire, les produits dentaires ne représentent que 5% de l’action. L’ action mécanique de la brosse, lui en revanche, fait tout le boulot.

Il est important de se laver les dents en faisant des mouvements de la gencive vers la dent, pour bien nettoyer les sillons.

Bien savoir choisir sa brosse à dents est également très important. Les brosses aux têtes trop longues sont beaucoup moins performants que celles à courtes têtes, qui accèdent à davantage de recoins.

Le dentifrice et les produits d’hygiène, c’est plus pour la bonne haleine !



3. LE BICARBONATE DE SOUDE EN DENTIFRICE

Utiliser du bicarbonate de soude en guise de dentifrice est là encore loin d’être une mauvaise idée. Mais attention, car si la méthode est bonne, il y a beaucoup d’erreur sur le produit !

En effet, tout bicarbonate de soude n’est pas bon à utiliser comme dentifrice. Seul le bicarbonate de soude dentaire ou pulverulée, est approprié à cet usage.

Tous les autres bicarbonates (de cuisine, ménager etc…) ont des grains bien trop épais. Ceux-ci rayeraient votre surface dentaire et en ferait, à nouveau, un nid parfait pour les bactéries…

Alors le bicarbonate oui, mais pas n’importe lequel, pour ne pas avoir l’effet inverse !



4. L’HUILE DE COCO

Comme toutes les huiles, l’huile de coco est lubrifiante et permet, comme le bicarbonate dentaire, un polissage des dents. Cela les rend plus lisses et les bactéries s'y accrochent moins, ce qui facilite l'élimination de la plaque dentaire.

On attribue souvent des vertus anti-bactériennes à l’huile de coco, notre dentiste n’étant pas expert en la matière, ne souhaite pas s’avancer sur la plus value de l’huile de coco, sous cet usage.

‘Elle a quand même un goût plutôt agréable, ce qui est bienvenu pour le plaisir du brossage, et bien sûr pour l'haleine aussi’, conclue-t-il ! Alors, l’huile de coco, pourquoi pas ?




5. LE SEL DE MER

’Le sel de mer est souvent comparé au bicarbonate de soude pour ses propriétés abrasives qui faciliterait l'élimination de la plaque dentaire’ nous confie notre dentiste.

‘En réalité ce pouvoir abrasif est beaucoup trop agressif (tout comme pour le bicarbonate de soude "classique") et provoque une érosion dentaire sur le long terme.’

Tandis que le citron ronge la surface dentaire et la rend plus sujette aux bactéries, le sel, lui, frotte la surface dentaire et provoque des rayures sur vos dents. Dans tous les cas, la dent n’est pas polie mais abimée, ce qui favorise encore l’accumulation de bactéries.

Mieux vaut donc privilégier le bicarbonate de soude dans sa forme pulverulée (ou ‘bicarbonate dentaire’), encore une fois !

 

La Frenchdoes remercie le Dr Philippe Meimoun de Suresnes pour ses conseils avisés mais aussi sa gentillesse et bienveillance.