Cosmétiques : la fin des allégations "sans" dans les discours marketing !

Cesserait-on enfin prendre les consommateurs pour des quiches ? C’est, en tout cas, en ce sens que semble aller une nouvelle directive européenne, qui régit davantage la communication des cosmétiques.

Entrée en vigueur ce lundi 1er juillet 2019, cette nouvelle règlementation interdit désormais les allégations '“sans”, telles que “sans parabens”, “sans phtalates” ou '“sans sulfates” … sur les emballages de nos produits cosmétiques.

Considérées comme floues, pas assez informatives, voire même trompeuses, ces allégations étaient devenues des arguments marketing de première importance pour les marques, qui voient leurs ventes croitre sans précédent, dès lors que leurs produits font mention de ces indications.

Une stratégie parfaitement identifiée par les associations de consommateurs, telles que l’UFC Que Choisir, qui rappellent que des mentions “sans” peuvent même apparaitre sur des produits dont la composition n’aurait, de toute façon, jamais contenue ces ingrédients. “Par exemple, lorsque vous lisez sur un paquet de lingettes pour bébé qu’elles sont sans alcool, vous vous direz que c’est plus sûr. Or, cette substance n’entre jamais dans leur composition. On ne risque donc pas de trouver de l’alcool dans des lingettes pour bébé. Cette mention est inutile. » rapporte Gaëlle Landry, de l’UFC-Que choisir.

À l’inverse, les allégations “sans”, à portée véritablement informative, telles que celles destinées aux enfants ou aux femmes enceintes, ou encore à un public végane…, continueront d’être autorisées. Ainsi les mentions '“sans alcool” ou encore “sans huiles essentielles”, pourront toujours être apposées sur les typologies de produits pouvant en contenir.

Dans tous les cas, on ne cessera jamais assez de le dire : même si les marques on raison de communiquer sur leur engagement, il faut toujours se méfier, en tant que consomm’acteur, des discours marketing. À ce sujet, on vous a d’ailleurs concocté un article sur nos 3 étapes indispensables pour ne plus se faire avoir par le greenwashing ! Ouvrons l’oeil !

La French’ Team.