Des statues de Paris masquées, pour dénoncer la pollution de la capitale !

Depuis le musée du Louvre à la Place de la Concorde, en passant par le cimetière Montmartre, il se passe de drôles de choses dans la capitale … Noir, rose, bleu, uni ou à motifs, depuis hier matin, des masques anti-pollution protègent les visages des plus célèbres statues parisiennes !

Mais qui est donc le masqueur masqué qui se cache derrière cette initiative ? Et pourquoi un tel happening ?

Pour le savoir, il a suffi d’identifier le concepteur des masques, qui ornent toutes les statues de Paris, et à remonter la piste ! Et derrière ces masques, se cache l’entreprise suisse Airinum.

Leader sur le marché des masques anti-pollution c’est aussi elle, qui a accessoirisé les tenues post-apocalyptiques du sensationnel défilé de la créatrice française Marine Serre. Pourtant il ne faut y voir là aucun lien direct.

Engagée dans les questions environnementales, la firme déclare réagir au Sommet Action pour le Climat qui a eu lieu lundi, à New York, sur ses réseaux sociaux. Son objectif : apporter son soutien au développement d’initiatives et prises de décisions, allant de le sens de la protection du climat.

“Nous apportons nos masques anti-pollution dans l’industrie de la mode pour, nous l’espérons, ouvrir le sujet des multiples changements que va provoquer la crise climatique, jusque dans la façon dont nous nous habillons. En participant à la Fashion Week, sachant que tous les yeux seraient braqués sur Paris, nous voulions aussi faire la différence à une plus grande échelle, en témoignant du problème au-delà des catwalks. “ déclare même Fredrik Kempe, co-fondateur d’Airinum au magazine Dazed.

Tandis que le niveau de pollution de Paris serait encore 40% au-dessus des limites données par l’Organisation Mondiale de la Santé, l’entreprise souhaiterait ainsi faire prendre conscience, au plus grand nombre, que la qualité de notre air impact directement le taux de mortalité de nos pays développés.

Ce serait ainsi plus de 7 millions de morts prématurées liées à la pollution de l’air, que l’on comptabiliserait chaque année, selon l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) alors, sortez couverts !

La French’team.

 
© Airinium

© Airinium

© Airinium

© Airinium

© Airinium

© Airinium

© Airinium

© Airinium