Une chambre minimaliste en 5 étapes seulement !

Il parait que le bazar booste la créativité. Il parait aussi que le minimalisme permet à la pensée de se projeter et de se concrétiser.

Le minimalisme comme outils pour renouer avec l’essentiel dans nos vies, Marie Kondo est une grande représentante de la philosophie, bien qu’elle le transmettre à travers le rangement. Un aspect que l’on va d’ailleurs fortement développer dans cet article, parce que nous aussi, le minimalisme, ça nous a intriguées.

D’abord par qu’on en avait ras-le-bol de chercher après nos affaires et qu’on n’y voyait plus vraiment clair dans le méandre de choses qui envahissait nos appartements.

Ensuite, parce qu’à un moment de nos vies, on a ressenti le besoin de faire le point. Et faire le point concrètement, ça passait aussi par faire un bilan de tout ce que l’on possédait, physiquement. Ré-évaluer ce qui importait vraiment parmi toutes ces choses, et pourquoi ? Tout d’un coup, il nous apparaissait tout ce dont on ne voulait plus, à travers ces vêtements, ces babioles et autres encombrants qui nous rattachaient à un autre “nous”, un “nous” du passé.

Alors, on a ressenti les bénéfices de ce vide qui se créait autour de nous. On a enfin passé moins de temps à ranger sans fin notre appartement trop plein. On a retrouvé nos affaires du premier coup et on passe beaucoup moins de temps à cogiter sur des choses futiles. On peut dire qu’on est devenues minimaliste addict !

Et le mieux dans tout ça, c’est que se mettre au minimaliste c’est facile. Alors si vous avez envie de passer le cap, on commence par votre chambre qui sera des plus miminal, en 5 étapes seulement !

La Frenchdoes.


Étape 1 : On retourne la penderie

amanda-vick-1398186-unsplash.jpg


Dans la doctrine minimaliste, chaque chose a sa place et chaque place a sa chose. Autrement dit, votre dressing, armoire, commode ou penderie, est fait.e pour vos vêtements, linge de maison et accessoires, uniquement.

Pour procéder à cette première étape, commencez par vider intégralement vos placards et rassemblez l’intégralité de vos vêtements sur votre lit, gardez vos accessoires et linge de maison séparés.

Rassembler ainsi nos vêtements nous permet de prendre conscience de toutes nos possessions. Il est crucial de passer par cette étape pour faire un bon tri.

Commencez par trier un par un vos vêtements, en vous posant pour unique question : est-ce que ce vêtement me procure du bonheur ? Si la réponse est oui, gardez-le, sinon séparez-vous en en le remerciant avant d’avoir partagé votre vie. Il est symboliquement important de faire ce salut, afin de se montrer que l’on peut rompre avec le passé en toute bienveillance et avec amour.

Veillez à ne garder que des vêtements que vous porterez à nouveau et une fois votre tri fait, rangez soigneusement vos vêtements dans leur placard tout en ayant recours à des paniers pour ranger les plus petites pièces. Privilégiez toujours les étagères faciles d’accès pour ranger vos vêtement tandis que les plus hautes serviront à ranger les accessoires entreposés dans leur boite, et le linge de maison.




Étape 2 : la règle du ni trop ni pas assez

Vos vêtements parfaitement triés et organisés dans votre dressing, devraient maintenant prendre moins de place. L’occasion est trop bonne pour ne pas faire de même avec vos accessoires et votre linge de maison.

Commençons par les accessoires. Pour cette catégorie, en plus du sentiment affectif, il faut rationaliser sa méthode du tri en se référant à ses besoins réels. Même si vous êtes fashion addict peut-être que 5 paires du lunettes de soleil suffisent au lieu de 15. Réfléchissez vraiment aux accessoires que vous portez vraiment.

Débutez le processus en catégorisant par type de produits pour toujours prendre conscience de vos possessions avant de faire le tri. Une fois le tri réalisé, rangez chaque type d’accessoires dans une boite ou à un emplacement dédié de votre dressing. Comme pour les vêtements, pensez accessibilité pour ne pas avoir à sortir tous vos accessoires et être tentée de les laisser trainer !

Enfin pour le linge de maison, privilégiez les emplacement hauts de votre armoire, plus difficiles d’accès et qui seront parfait pour entreposer vos draps et serviettes de bain… Là encore ne mélangez pas les serviettes avec les torchons. Et pour la phase de tri, on applique comme pour les accessoires, la règle du ni trop ni pas assez. En résumé : en avoir suffisamment pour ne pas en manquer mais pas plus !



Étape 3 : Tous en boite !

Votre dressing désormais à 100% organisé, plus aucun vêtement, sac ou accessoire ne devrait trainer dans votre chambre.

Il est donc maintenant temps de scruter votre chambre et de rassembler tout ce qui peut y trainer. Les crèmes de beauté sur les étagères, les babioles offertes, les livres entassés, les instruments de musique… Toutes vos possessions doivent être réunies par typologie.

Avant même de penser où vous allez ranger tout cela, mettez de côté tout ce qui vous sert de décoration car nous y reviendrons plus tard. Pour les autres catégories, passez à l’étape du tri, objet par objet, en vous demandant toujours s’il vous procure du bonheur.

Si l’objet n’est lié à aucun sentiment affectif (comme une crème par exemple), demandez-vous simplement si vous l’utilisez ou si vous en avez réellement besoin. Si ce n’est pas le cas, donnez-le ou vendez-le, mais ne le gardez pas plus longtemps inutilement.

Enfin, chaque catégorie trié, rangez vos objets dans des paniers et des boites qui vous permettront de toujours les entreposer. Selon l’espace qu’il vous reste dans votre armoire, rangez-les y ou consacrer un autre meuble à ces affaires. Là encore, on rend accessible ce qu’on utilise le plus !


Étape 4 : tchao les meubles de trop

Votre dressing vidé, trié, ré-organisé, vos affaires rangées et empaquetées dans leurs petites boites, votre chambre devrait avoir retrouvé un peu de clarté. Et vos meubles, s’être vidés…

Si c’est bel et bien le cas, c’est le moment ou jamais de prendre la fameuse décision… Alors, on s’en sépare ou non ? Là encore, retenez que si votre meuble ne vous est plus d’aucune utilité (si ce n’est d’être là), et ne vous procure aucun bonheur particulier, c’est qu’il est grand temps de vous en séparer.

Plus vous vous libérerez de l’espace plus votre esprit sera et moins vous risquerez de l’encombrer. Alors si vous avez d’un meuble secondaire en plus de votre armoire ou de votre penderie, prenez soin de bien y ranger toutes vos affaires préalablement. Considérez bien l’espace restant en incluant les potentielles acquisitions à venir. Le but du minimalisme n’est pas que vous encombriez votre avenir…

Tout le reste doit partir !



Étape 5 : Mollo sur la déco

Les quatre premières étapes passées, il ne devraient vous rester que votre décoration de côté.

On se rapproche ici des biens les plus sentimentaux et donc les plus difficiles à trier, puisque les ressentis à leurs égards sont confus.

Comme d’habitude, rassemblez tous vos objets de décorations et autres babioles, cadres, tableaux et miroirs qui ornent votre chambre. Classez-les par typologie et commencez le tri.

Cette fois-ci, vous ne ferez non pas deux, mais trois piles. Les objets qui vous procure du bonheur, les objets auxquels vous êtes sentimentalement liés sans qu’ils vous “parlent” vraiment et enfin ce dont vous pouvez vous débarrasser.

Là encore, on n’oublie pas ce que l’on a appris, et l’on remercie les objets dont on se sépare. Pour les autres, on ne garde dans notre chambre que les objets qui nous procurent un véritable bonheur et on prend le temps de les installer avec amour, là ou il nous plait mais toujours en leur dédiant un espace privilégié.

Les objets sentimentaux, eux trouveront leur place dans une boite à souvenir que l’on rangera avec soin au garage ou au grenier et que l’on prendra plaisir à retrouver…