5 super astuces pour voyager de façon éco-friendly !

Départs imminents pour les grandes vacances, on répète, départs imminents pour les grandes vacances.

Tandis qu’il y a encore quelques semaines, le débat faisait rage autour de la question de l’interdiction des vols courts - pour limiter l’impact carbone des déplacements en avion - la période, elle, est au grand chassé-croisé de l’été …

On ne pouvait pas mieux tomber pour aborder un sujet des plus importants, lorsqu’on est sensible à son empreinte écologique : les voyages touristiques.

Alors faut-il vraiment aller jusqu’à boycotter tout déplacement aérien pour des congés écologiques ? C’est une solution loin d’être négligeable, mais doit-on, pour autant, se résigner à rester sur place ? Et finalement, les vacances riment-elles incontestablement avec drame écologique ?

Bien évidemment tout déplacement induit un impact écologique (à moins de faire 500 bornes à vélo et encore…). Pour autant, il existe des compromis, des alternatives aux congés all inclusive où la surconsommation est la règle, et ça, ça s’appelle l’éco-tourisme !

Alors quelles sont ces solutions éco-touristiques qui permettent de voyager sans trop impacter notre belle planète ? Comment peut-on simplement et efficacement réduire notre empreinte carbone durant nos vacances ?

Pas de panique si vous avez déjà fait vos valises, on vous livre 5 astuces en or pour vraiment changer la donne sur l’environnement, pendant vos vacances. Voilà qui va vous donner des arguments pour continuer de barouder encore longtemps !

La French’ Team.

 

1. PRÉFÉRER LE TRAIN ET LE COVOITURAGE

Rapide, pratique et hype, l’avion est un moyen extrêmement usité pour les vacances. Pourtant, il est le transport le plus polluant, si on le compare à la voiture et davantage encore au train. Si vous restez en France ou que vous voyagez dans des pays limitrophes, profitez des vacances pour faire un geste vert et solidaire. Privilégier le train ou le covoiturage aura aussi l’avantage de vous faire réellement profiter du paysage et peut-être de faire des rencontres formidables !

 

2. LOGER DANS DES ÉTABLISSEMENTS ÉCO-RESPONSABLES

Lorsqu’on part en vacances, difficile de connaitre la véritable empreinte carbone du lieu où l’on réside. Et si le camping est certainement le logement le plus écologique, tout le monde ne s’y fait pas aussi facilement … Alors pour trouver un logement green, on n’hésite pas à se renseigner sur internet - ou auprès de l’office de tourisme local - sur l’éventuelle existence d’hôtels éco-responsables.

Autre alternative : pratiquer le couch surfing, qui a le mérite d’être ultra-économique en plus d’être écologique !

 

3. PROFITER DU COMMERCE LOCAL

Vous n’êtes quand même pas parti.e en vacances pour manger la même chose qu’à la maison, version produits français importés, et vous n’avez certainement pas pris vos billets, direction l’Italie, pour manger du Fish and Chips !

Tout comme les vacances sont faites pour découvrir les activités et paysages locaux, elles sont aussi le moment de déguster des spécialités culinaires typiques de la région. Alors on privilégie les circuits courts, on fait les marchés et on part à la découverte des petits producteurs du coin, pour faire ses courses.

 

4. PRÉVOIR DE QUOI RAMASSER SES DÉCHETS

Que ce soit lors de séances bronzette au bord de plage, de randonnées sur les flancs des montagnes ou d’escapades dans la campagne, on n’oublie jamais de prévoir son petit sac à déchets, histoire de ne pas se retrouver à tout devoir abandonner sur place.

Et pour les fumeurs et fumeuses, l’arme ultime, en vadrouille, c’est bel et bien le cendrier de poche. Avec une telle préparation, plus d’excuse pour jeter un seul déchet par terre !

 

5. ÉVITER LES ATTRACTIONS ANIMALIÈRES

La montée des marches d’Oïa à dos d’âne, les caresses aux perroquets ou encore l’escapade à dos d’éléphant … Tout cela parait bien tentant. Pourtant, et malgré tout ce que l’on tentera de vous faire croire, les attractions animales se font bien souvent au détriment du bien-être des principaux concernés : les animaux, justement.

Alors pour le respect et le bonheur de ces êtres vivants, on fuit à grandes enjambées toute attraction les incluant !